Plateforme d’Aquaculture expérimentale

La Plateforme d’Aquaculture expérimentale est affiliée à
– AQUAEXCEL (« INFRAIA-1-2014-2015, AQUAculture infrastructures for EXCELlence in European fish research towards 2020


Sur la période 2012-2014, l’UR AFPA a bénéficié de la construction d’une plateforme expérimentale en aquaculture (PEA) sur le site de la Faculté des Sciences et Technologies (FST) de Vandœuvre-lès-Nancy pour un investissement de 2,7 M€ TTC (financement Université-FEDER-Région Lorraine).

Cette installation permet à l’UR AFPA (équipe Domestication en Aquaculture Continentale, DAC) de mener des recherches sur la domestication de nouvelles espèces de poissons d’eau douce (ex : perche commune, sandre). Mais la richesse des espèces, des stades de vie et des traits biologiques potentiellement étudiés offre la possibilité de réaliser de nombreuses expérimentations dans des domaines variés tels que la nutrition, la croissance, le bien être ou la génétique des poissons mais aussi de répondre aux nombreuses interrogations émanant de la profession (partenariats possibles avec des entreprises telles que SARL Rafidin, SARL Lucas Perches ou Asialor).

Dans ces domaines, des savoirs sont en cours de développement parmi lesquels :

  • La mise au point de programmes d’induction de pontes hors-saison (en dehors de la période naturelle de reproduction) par le contrôle des facteurs déterminants de l’environnement (température, photopériode ; programme Européen Aquaexcel, projet Eurostar franco-hongrois),
  • L’étude des effets du réchauffement climatique sur la biologie de la reproduction des espèces d’eau douce (collaboration avec l’ONEMA),
  • La maîtrise de la qualité des gamètes, et notamment des ovules, produits par les géniteurs (projet ANR Maternal Legacy, projet Feamp),
  • Le contrôle de l’hétérogénéité de croissance et la régulation du cannibalisme (projet Européen Diversify),
  • La mise en place de programmes de domestication afin d’améliorer les performances d’élevage notamment par l’intégration de la différenciation intraspécifique dans ces programmes (projet UL-région),
  • L’utilisation de principes de l’agroécologie appliquée aux productions piscicole (Méta-programme ECOSERV 3)

Équipement :

Cette plateforme aquacole de 600m2 (+ 200 m2 de locaux techniques) est subdivisée en deux zones. La première est constituée d’un local technique (200 m²), comprenant les groupes de régulation thermique, une centrale de traitement d’air, une salle réfrigérée pour le stockage de l’aliment, une salle des surpresseurs et les chaudières. L’accès à la deuxième zone s’effectue par un sas d’entrée sécurisé. Celle-ci est constituée d’une salle d’acclimatation contenant 6 bassins de 1700 litres,d’une écloserie (fig. 1) dotée de 2 tables d’incubation (environ 60 clayettes chacune), d’une station d’élevage larvaire (fig. 2) composée de 10 bacs de 700 litres en circuit fermé, d’une salle d’élevage de proies vivantes (fig. 3) ainsi que de 16 salles indépendantes et identiques de 10 m2 appelées écotrons (fig. 4) renfermant chacune un bassin d’élevage (volume utile de 2m3) fonctionnant en circuit fermé caractérisé par une régulation fine de la température, de la photopériode et de l’intensité lumineuse. Les écotrons sont équipés d’éclairages de type LED permettant de simuler l’aube et le crépuscule pour répondre aux travaux de recherche actuels. Le nombre et l’indépendance de ces écotrons permet de supporter la conduite d’études multifactorielles permettant une optimisation efficace de ces facteurs d’élevage.  Cette deuxième zone comprend également un bureau équipé d’un poste informatique pour la Gestion Technique Centralisée permettant le pilotage des paramètres environnementaux et la surveillance à distance du fonctionnement de la structure pour une sécurisation optimale des protocoles expérimentaux), ainsi qu’un laboratoire dédié aux analyses physico-chimiques de l’eau récurrentes et autres prélèvements expérimentaux. L’ensemble de ce dispositif de contrôle des facteurs d’élevage contribue indéniablement au bien-être des poissons maintenu à la PEA.

Plateforme PEA - écloserie

écloserie

Plateforme PEA - station d’élevage larvaire

station d’élevage larvaire

Plateforme PEA - salle d’élevage de proies vivantes

salle d’élevage de proies vivantes

Plateforme PEA - écotron

écotron

L’ensemble du personnel de l’équipe DAC (enseignants-chercheurs, chercheur, ingénieur, doctorants et techniciens) participe au bon fonctionnement de la PEA (ex : permanence le week-end) et contribue à la réalisation des expérimentations.  Daniel Krauss, ingénieur de recherche INRA, gère la coordination opérationnelle des expériences (ex : planning des expériences), la gestion financière de la plateforme et les procédures visant à rationaliser et normaliser le travail à la PEA. La responsabilité du fonctionnement technique de la plateforme et de la gestion des animaux est assurée par Yannick Ledoré (technicien de recherche). Joëlle Couturier, adjointe technique de recherche contribue au fonctionnement technique de la PEA et au nourrissage des animaux.


Les modalités pour y accéder

Un règlement intérieur explique les conditions d’accès à la plateforme, les horaires d’accès, l’émargement du personnel entrant, les obligations vestimentaires pour la circulation des intervenants ainsi que la gestion de l’hygiène, de la surveillance des animaux et des sinistres. En outre, une procédure de réalisation d’expérience indiquant la chronologie des étapes pré-expérimentales a aussi été rédigée. Enfin, au cours des périodes expérimentales, une réunion mensuelle est organisée par Daniel Krauss pour préparer l’organisation des prélèvements (personnel, matériel, modes opératoires).


Quelques exemples de travaux réalisés

La création de la PEA a permis l’intégration de l’équipe DAC dans le réseau Européen Aquaexcel. Ce réseau rassemble les organismes de recherche possédant les installations expérimentales les plus performantes afin de favoriser les échanges de scientifiques entre les pays Européens et donc d’accroitre l’efficacité de la coopération internationale en recherche aquacole. Aussi, le développement de la PEA a permis également la participation de l’équipe DAC au projet Européen Diversify axée sur la production de sandres, l’obtention de contrats de recherche courts avec des fabricants d’aliments ou le développement d’une formation continue en expérimentation animale sur le bien être des poissons organisée chaque année par l’équipe DAC et portée par la faculté des sciences.


Contact

Référents opérationnels :

Sylvain MILLA
Animateur de l’équipe
Domestication en Aquaculture Continentale
E.mail. Sylvain.Milla@univ-lorraine.fr
Tel. 03 72 74 51 99

Daniel KRAUSS
Ingénieur de recherche
Responsable de la coordination opérationnelle des expériences et de la gestion financière de la PEA
E.mail. daniel.krauss@univ-lorraine.fr
Tel. 03 72 74 51 88

Yannick LEDORE
Zootechnicien
Responsable technique et biologique de la PEA
E.mail. Yannick.ledore@univ-lorraine.fr
Tel. 03 72 74 50 71


Lien plateforme :

Les informations sur le laboratoire URAFPA et l’équipe DAC sont disponibles sur le site
www.urafpa.fr

Adresse

Adresse

Plateforme Expérimentale en Aquaculture PEA

bâtiment 1er cycle
Faculté des Sciences et Technologies de Nancy
Boulevard des Aiguillettes
BP 70239
54506 VANDOEUVRE-LES-NANCY CEDEX